Actualités

Signature du Projet d’Appui à la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption

Monsieur Driss MERROUN, le Ministre de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire, Ministre délégué auprès du Chef du Gouvernement, chargé de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Administration par Intérim, a présidé en présence de M. Philipe PONSOT, représentant du PNUD et des représentants des différents partenaires concernés par la stratégie, la cérémonie de signature de l’accord du projet d’Appui à la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption entre le Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Administration et  le Programme des Nations Unies pour le Développement et ce le jeudi 16 février 2017 au siège du Ministère.

 
Ce projet qui couvre  la période 2017-2021, vise l’appui financier et technique au  Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Administration afin de l’accompagner dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption par le Programme des Nations Unies pour le Développement qui dispose d’une expertise avérée en matière d’appui aux initiatives de lutte contre la corruption et ce afin de renforcer l’intégrité et d’améliorer la redevabilité pour garantir une prestation plus satisfaisante des services sociaux aux usagers et d’améliorer les résultats du développement humain. 
 
L’appui du Programme des Nations Unies  pour le Développement au Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Administration qui est le  coordonnateur principal de l’action publique dans le domaine de la lutte contre la corruption,  comprend différents domaines relatifs au diagnostic et l’analyse des mécanismes juridiques de lutte contre la corruption, au renfoncement de la capacité des parties concernées par la stratégie nationale, au développement d’un plan de communication qui permet de positionner le Maroc au niveau international dans le domaine, ainsi qu’à l’appui de certains projets pilotes et prioritaires arrêtés dans la stratégie nationale de lutte contre la corruption.
Dans les deux mois suivants cette signature, un atelier de lancement opérationnel du projet sera organisé. L’atelier permettra de renforcer l’appropriation du projet par tous les partenaires de la stratégie nationale de lutte contre la corruption et de préparer le plan d’action de 2017.  
Il est à noter que la stratégie nationale de lutte contre la corruption qui vise à renforcer l’intégrité et réduire de façon significative la corruption à l’horizon 2025, couvre les différents aspects de la question, notamment la mise à niveau de l'aspect institutionnel et juridique, l'activation de la dimension prévention et répression, le renforcement de l'aspect formation/éducation et la sensibilisation/communication, lors du lancement officiel pour sa mise en œuvre,  des accordso nt été signés entre les différents secteurs et organismes concernés afin d’assurer l'engagement de tous les acteurs responsables de projets en vue de mobiliser une coalition nationale contre la corruption.
 
Pour la consécration de la dimension contractuelle de la stratégie et afin d’assurer un lancement adéquat au niveau des efforts fournis pour son élaboration, Un plan prévisionnel (2015-2025) de déploiement des 236 projets de la Stratégie Nationale répartis en 10 programmes suivant une approche basé sur la cartographie des risques a été mis en place. Au regard des objectifs spécifiques, une stratégie de mise en œuvre a été élaborée pour chacune des trois phases du plan : (2015-2016), (2017-2020), (2020-2025),  à la fin de chaque phase, sera élaborée une évaluation contenant l’état d’avancement des projets et la réalisation des objectifs prédéterminés sur la base des indicateurs de mesures fixés par la stratégie.
 
Le suivi des projets de la stratégie est assuré au niveau opérationnel par les coordonnateurs des programmes au nombre de 10 relevant des différents acteurs impliqués dans la stratégie que ce soit les départements ministériels, le secteur privé ou la société civile et qui assurent la coordination et la compatibilité entre les différentes orientations stratégiques, la mise en œuvre du plan d’actions, le suivi de la réalisation des projets et l’élaboration des rapports d’évaluation des projets. 
 
Le Maroc est considéré comme étant un membre actif des institutions internationales qui ont ratifié la Convention des Nations Unies contre la corruption en 2007 , il a également présidé en 2011 la conférence relative à la  Convention des Nations Unies contre la corruption suite à laquelle la déclaration de Marrakech a été  publié et  qui a été approuvé en 2015 à l'unanimité.
 

Retrouvez toute la documentation du Ministère. Guides, Brochures, Etudes, Statut de la Fonction Publique... Disponible en un seul clic.

Suggestions

Pour mieux vous servir

Demande d’infos

Pour plus d’informations